HTA - Diagnostic

De Unaformec

Projet collaboratif et formulaire pour poster vos questions et/ou vos commentaires

Questionswiki.jpg
Ce wiki est un projet collaboratif, auquel chacun peut apporter sa pierre, soit par les questions issues de sa pratique pour lesquelles les réponses sont incertaines ou absentes, soit par les réponses qu'il souhaite lui-même apporter.

Vous devez pour cela vous entrer votre question ou votre commentaire en utilisant notre formulaire en ligne ici...



Mesure de la pression artérielle

Comment mesurer la pression artérielle ?

La mesure de la pression artérielle est un geste banal mais délicat car les causes d'erreur sont nombreuses. Le plus grand soin doit être apporté au matériel utilisé, aux conditions et aux méthodes de mesure. Il importe de répéter les mesures, au cours d'une consultation et au fil du temps, après un temps de repos suffisant.

La pression artérielle est influencée par de nombreux facteurs (nycthémère, stress, émotion, froid, alcool, arythmie…)

Elle peut être mesurée sur un sujet couché ou assis, le bras dans le plan du cœur, après un repos de plusieurs minutes.

La répétition des mesures est nécessaire du fait de la variabilité importante.

Quelques règles:

- Répétition au cours d'une même consultation

- Mesures au deux bras au moins une fois

- Recherche systématique d’une hypotension orthostatique (particulièrement sujet âgé, diabétique)

- Appareil validé avec un brassard adapté à la taille du bras

- Répétition au fil du temps

Références:

  • Collectif. Bien mesurer la pression artérielle chez l'adulte. Recommandation pour la pratique. Rev Prescrire 1994;14;(146):738-42.

Mots clefs: Détermination de la pression artérielle

Qualité de la preuve: niveau 4

Quel(s) appareil(s) utiliser pour mesurer la pression artérielle ?

Les appareils électroniques sont recommandés pour leur précisions, à condition de respecter le mode d'emploi de chaque appareil, en particulier pour ceux mesurant la pression au poignet.

Avec la disparition des sphygmomanomètres à mercure, les appareils de mesure électroniques sont recommandés. L'évaluation de la pression artérielle par tensiomètres électroniques permet de réduire l'effet blouse blanche s'il est utilisé selon certaines conditions. Il est notamment important que la taille du brassard utilisé soit adaptée à la circonférence du bras.

L'ANSM a mis en ligne une liste des appareils électroniques validés.

Les sphygmomanomètres anaéroïdes perdent en précision au fur et à mesure de leur utilisation, nécessitant une recalibration régulière, rarement faite.

Les appareils mesurant la pression artérielle au poignet ont été développés pour faciliter la tâche (mesure possible sans déshabiller). Il est essentiel de suivre le mode d'emploi de chaque appareil, pour garantir la fiabilité des mesures. En effet, la mesure est alors influencée par la position du bras (poignet gauche dans le plan du cœur).

Les appareils mesurant la pression artérielle en huméral sont plus précis. Ils sont à privilégier.

Références:

Mots clefs: Détermination de la pression artérielle - instrumentation

Qualité de la preuve: niveau 4

Automesure tensionnelle

Qu’apporte l’auto mesure tensionnelle à domicile (AMD) ?

Le but principal de l'AMD est d’obtenir un nombre important de mesures en dehors d’un environnement médical qui peut parfois fausser l’observation.

La constatation de variations de pression artérielle en fonction de l’environnement du patient et les incertitudes qui en découlent relatives à l’utilité et à l’adaptation d’un traitement ont conduit à développer l’auto mesure en dehors du cabinet du médecin. Associer les mesures conventionnelles au cabinet et les auto-mesures au domicile (AMD) permet de détecter l’hypertension de consultation dite « hypertension blouse blanche » qui serait présente chez 20 à 30% des patients ayant une tension élevée. L’AMD permet au total une approche plus « objective » de la variabilité de la PA (jour / semaine / mois) révélant parfois des valeurs hautes ou basses insoupçonnées avec la méthode conventionnelle de prise au cabinet. Il est en effet possible que, chez un patient hypertendu, l’effet « blouse blanche » (PA plus élevée au cabinet qu’à domicile) et « l’hypertension masquée » (PA moins élevée au cabinet qu’à domicile) mis en évidence par AMD soient associés à un risque environ doublé de développer une HTA sévère [1].

Qualité de la preuve: niveau 2-3

En s’appuyant sur de nombreuses études de grande qualité, un consensus d’experts européens la recommande pour confirmer l’HTA avant le début d’un traitement médicamenteux (sauf HTA sévère) et dans le cadre du suivi d’un patient hypertendu, en particulier lorsque la PA n’est pas contrôlée en consultation [2]

Qualité de la preuve: niveau 1

Références:

[1] Mancia G, Bombelli M, Facchetti R, Madotto F, Quarti-Trevano F, Friz HP. White coat and masked hypertension. Long-Term Risk of Sustained Hypertension in White-Coat or Masked Hypertension. Hypertension. 2009;54:226-32.

[2] Mancia G, Faga R, Narkiewicz K, Redon J, Zanchetti A, Böhm M and al. The Task Force for the management of arterial hypertension of the European Society of Hypertension (ESH) and of the European Society of Cardiology (ESC). 2013 ESH/ESC Guidelines for the management of arterial hypertension. Hypertens. 2013 Jul;31(7):1281-357. doi: 10.1097/01.hjh.0000431740.32696.cc.

Mots clés: Hypertension artérielle – Hypertension de la blouse blanche - hypertension masquée - Surveillance ambulatoire de la pression artérielle [Hypertension ; Masked Hypertension ; White Coat Hypertension ; Blood Pressure Monitoring, Ambulatory].

L’auto-mesure permet-elle de mieux apprécier le pronostic chez un patient hypertendu ?

Les données de méta analyses et études observationnelles ont montré que la PA ambulatoire est un marqueur plus sensible du risque cardiovasculaire que la PA au cabinet, notamment en ce qui concerne les évènements coronariens et cérébrovasculaires.

Une méta-analyse de plusieurs dizaines d’études randomisées de qualité méthodologique variable a montré que, par rapport à un groupe témoin (suivi conventionnel), l’AMD améliorait faiblement, mais significativement, les chiffres tensionnels (de l’ordre de 2,6 mmHg pour la systolique, 1,6 mmHg pour la diastolique). Les patients en AMD consommaient moins de médicaments antihypertenseurs, leur traitement était mieux ajusté aux chiffres (moins d’« inertie thérapeutique »), ce d’autant plus que l’AMD était combinée à une télésurveillance des résultats par un professionnel de soins primaires (infirmière, pharmacien ou médecin) [1].

Qualité de la preuve : niveau 2

Selon l’analyse très argumentée faite pour le NICE anglais en 2011 à partir d’études et méta-analyses considérées comme à faible risque de biais, la valeur prédictive de l’AMD est supérieure à celle du suivi conventionnel pour les critères cliniques de mortalité, AVC, IDM, insuffisance cardiaque, diabète, procédures vasculaires, hospitalisations pour angine de poitrine et autres événements cardiaques et cérébrovasculaires indésirables majeurs [2].

Qualité de la preuve : niveau 1

Un consensus d’experts européens a eu les mêmes conclusions en 2013 [3].

Références.

[1] Agarwal R, Bills JE, Hecht TJW, Light RP. Role of Home Blood Pressure Monitoring in Overcoming Therapeutic Inertia and Improving Hypertension Control: A Systematic Review and Meta-Analysis. Hypertension. 2011;57:29-38.

[2] NGCC. Hypertension. The clinical management of primary hypertension in adults. August 2011

[3] Mancia G, Faga R, Narkiewicz K, Redon J, Zanchetti A, Böhm M and al. The Task Force for the management of arterial hypertension of the European Society of Hypertension (ESH) and of the European Society of Cardiology (ESC). 2013 ESH/ESC Guidelines for the management of arterial hypertension. Hypertens. 2013 Jul;31(7):1281-357. doi: 10.1097/01.hjh.0000431740.32696.cc

Mots clés: Hypertension artérielle – Hypertension de la blouse blanche - hypertension masquée - Surveillance ambulatoire de la pression artérielle [Hypertension ; Masked Hypertension ; White Coat Hypertension ; Blood Pressure Monitoring Ambulatory].

Quelle est la fiabilité de la mesure de PA par AMD ?

L’AMD implique plus activement le patient dans le suivi de sa pathologie que la surveillance conventionnelle en consultation.

La répétition des mesures permet des moyennes de mesure qui semblent plus fiables que la mesure conventionnelle éliminant notamment l’effet blouse blanche. Elle permet au patient de mieux suivre lui-même la réponse aux traitements et d’améliorer la compliance.

Elle nécessite par contre une bonne éducation du patient.

Valeurs
En cas d’arythmie la mesure au moyen d’appareils automatisés n’est plus suffisamment fiable. La constatation d’un pouls irrégulier nécessite donc une prise de tension conventionnelle avec auscultation de l’artère humérale.

Les valeurs seuil obtenues en auto-mesure sont plus basses que celles obtenues par les mesures conventionnelles. Une valeur de 135/85 mmHg est considérée comme équivalente à 140/90 mmHg mesurée au cabinet.

Qualité de la preuve : niveau 1

Références:

[1] NICE. Hypertension. Clinical management of primary hypertension in adults. 2011.

[2] Mancia G, Faga R, Narkiewicz K, Redon J, Zanchetti A, Böhm M and al. The Task Force for the management of arterial hypertension of the European Society of Hypertension (ESH) and of the European Society of Cardiology (ESC). 2013 ESH/ESC Guidelines for the management of arterial hypertension. Hypertens. 2013 Jul;31(7):1281-357. doi: 10.1097/01.hjh.0000431740.32696.cc

[3] Staessen JA, Thijs L. Development of diagnostic thresholds for automated self-measurement of blood pressure in adults. First International Consensus Conference on Blood Pressure Self-Measurement. Blood Press Monit. 2000;5(2):101-9.

Mots clés: Hypertension – Surveillance ambulatoire de la pression artérielle – fiabilité des résultats [Hypertension; Blood Pressure Monitoring, Ambulatory ; Validity of Results]

Références Médecine

Références Bibliomed