Anémie

De Unaformec

Projet collaboratif et formulaire pour poster vos questions et/ou vos commentaires

Questionswiki.jpg
Ce wiki est un projet collaboratif, auquel chacun peut apporter sa pierre, soit par les questions issues de sa pratique pour lesquelles les réponses sont incertaines ou absentes, soit par les réponses qu'il souhaite lui-même apporter.

Vous devez pour cela vous entrer votre question ou votre commentaire en utilisant notre formulaire en ligne ici...


Quel examen biologique demander en première intention devant la suspicion d'une anémie ?

La ferritine est l’examen de première intention pour rechercher une carence en fer.

Si son taux est diminué, il s’agit d’une carence martiale : il est inutile de doser un autre marqueur du métabolisme du fer.

Il n’est pas pertinent de prescrire, ni d’effectuer :

  • le dosage du fer seul, car il est moins informatif que celui de la ferritine ;
  • ou le dosage du fer en plus du dosage de la ferritine, car il n’apporte aucune information supplémentaire

Référence : Diagnostic biologique d’une carence en fer : en première intention, doser la ferritine seule

Quels sont les principaux éléments du diagnostic ?

Le taux de la ferritine reflète l’état des réserves en fer de l’organisme.

Néanmoins, la ferritine peut être normale ou augmentée alors que les réserves en fer sont insuffisantes ou indisponibles pour l’érythropoïèse, en particulier dans certaines situations : les états inflammatoires (la ferritine est une protéine de la phase aiguë de l’inflammation), l’insuffisance rénale chronique, les affections malignes.

Dans ces situations, les dosages conjoints du fer et de la transferrine (transporteur plasmatique du fer) peuvent être utiles, en deuxième intention. Ces dosages, toujours associés, permettent de calculer le coefficient de saturation

en fer de la transferrine, qui exprime le rapport entre le fer sérique et la transferrine (Fer en μmoles / L / [Transferrine en g / L x 25]), c’est à dire la quantité de fer disponible (en premier lieu) pour l’érythropoïèse.

Le diagnostic doit tenir compte de la situation clinique : une cytolyse hépatique ou musculaire, un diabète mal équilibré, un éthylisme aigu ou chronique, une hyperthyroïdie, certains états métaboliques peuvent biaiser les résultats.

Il n’y a pas d’indication au dosage des récepteurs solubles de la transferrine (dont le taux reflète les besoins en fer pour l’érythropoïèse) en pratique courante.

L’interprétation des résultats des marqueurs du métabolisme du fer n’est pas consensuelle pendant la grossesse et chez l’enfant.

Référence : Diagnostic biologique d’une carence en fer : en première intention, doser la ferritine seule


Quelles précautions observer pour doser les marqueurs du métabolisme du fer ?

  • La recherche d’une carence en fer comprend avant tout la réalisation d’un hémogramme.
  • Les marqueurs du métabolisme du fer doivent être recherchés à distance d’une inflammation aiguë.
  • En cas de dosages répétés, il est préférable de les réaliser dans le même laboratoire.
  • Si les dosages du fer et de la transferrine sont nécessaires, il est préférable de les réaliser sur un prélèvement effectué le matin (à jeun si possible), afin de s’affranchir des variations nycthémérales.

Référence : Diagnostic biologique d’une carence en fer : en première intention, doser la ferritine seule


Faut-il réaliser une gastroscopie en cas d'anémie ?

En cas d'anémie ferriprive et/ou de carence martiale, et après avoir éliminé une origine extra-digestive, une endoscopie haute est recommandée :

  • en première intention :

– lorsque le contexte clinique oriente vers le tractus digestif supérieur,

– chez un patient en mauvais état général (grand âge, comorbidités) ;


  • dans tous les autres cas, après une coloscopie non concluante, et si possible dans le même temps anesthésique.


Qualité de la preuve : accord professionnel.


Référence : ANAES. Indications de l'endoscopie digestive haute en pathologie oeso-gatstro-duodénale de l'adulte à l'exclusion de l'échoendoscopie et de la vodéoendoscopie. 2001.

Comment explorer une anémie ?

Nous vous présentons l'arbre décisionnel élaboré pour le séminaire "La Numération Formule Sanguine chez l’adulte en pratique quotidienne : interpréter et décider" réalisé à Saint Jean de Braye les 16 et 17 novembre 2012.

D'après H. VOINCHET

Expert : Dr Hélène VOINCHET.

Sources: R S Hillman, K A Ault, H M Rinder. Hématologie en pratique clinique, guide de diagnostic et de traitement, 4e édition (2007 pour l'édition française), Flammarion Médecine-Sciences. E Et 3 articles de la revue de Médecine interne 30S (2009). Actualités du métabolisme du fer, C Beaumont S307-S310. Anémie inflammatoire: physiopathologie et prise en charge, O Beyne-Rauzy S311-314. L'anémie par carence en fer, L Alric, D Bonnet S315-S318.