Maltraitance sexuelle - Abus sexuel : Différence entre versions

De Unaformec
(Quelles réponses à une situation de révélation d’abus sexuel ancien ?)
(Quelles réponses à une situation de révélation d’abus sexuel ancien ?)
Ligne 3 : Ligne 3 :
  
 
L’abus sexuel est responsable de sentiments d'impuissance, de trahison et d'ambivalence. La victime a beaucoup de mal à parler de ce qu’elle a subi. Elle peut mettre beaucoup de temps pour réaliser qu’elle a été abusée. Elle se sent coupable et parler peut lui coûter cher affectivement.  La prise en charge de la victime doit être pluridisciplinaire  et faire appel à la collaboration du spécialiste psychiatre. Elle passe par une écoute neutre et attentive et des manifestations empathiques. Elle doit l’aider à revivre : retrouver les souvenirs de l'abus, admettre les dégâts, ressentir les sentiments adéquats et décider de revivre.
 
L’abus sexuel est responsable de sentiments d'impuissance, de trahison et d'ambivalence. La victime a beaucoup de mal à parler de ce qu’elle a subi. Elle peut mettre beaucoup de temps pour réaliser qu’elle a été abusée. Elle se sent coupable et parler peut lui coûter cher affectivement.  La prise en charge de la victime doit être pluridisciplinaire  et faire appel à la collaboration du spécialiste psychiatre. Elle passe par une écoute neutre et attentive et des manifestations empathiques. Elle doit l’aider à revivre : retrouver les souvenirs de l'abus, admettre les dégâts, ressentir les sentiments adéquats et décider de revivre.
 
+
Qualité de la preuve: accord professionnel
Niveau de preuve: accord professionnel
+
  
 
Référence: Poujol J. et C., Manuel de relation d'aide : l'accompagnement spirituel et psychologique, Empreinte Temps Présent, 1998.
 
Référence: Poujol J. et C., Manuel de relation d'aide : l'accompagnement spirituel et psychologique, Empreinte Temps Présent, 1998.

Version du 19 octobre 2012 à 17:10

Abus sexuel

Quelles réponses à une situation de révélation d’abus sexuel ancien ?

L’abus sexuel est responsable de sentiments d'impuissance, de trahison et d'ambivalence. La victime a beaucoup de mal à parler de ce qu’elle a subi. Elle peut mettre beaucoup de temps pour réaliser qu’elle a été abusée. Elle se sent coupable et parler peut lui coûter cher affectivement. La prise en charge de la victime doit être pluridisciplinaire et faire appel à la collaboration du spécialiste psychiatre. Elle passe par une écoute neutre et attentive et des manifestations empathiques. Elle doit l’aider à revivre : retrouver les souvenirs de l'abus, admettre les dégâts, ressentir les sentiments adéquats et décider de revivre. Qualité de la preuve: accord professionnel

Référence: Poujol J. et C., Manuel de relation d'aide : l'accompagnement spirituel et psychologique, Empreinte Temps Présent, 1998.

Quelles conséquences d’un secret de famille sur les relations intrafamiliales ?

Les secrets de famille correspondent à des évènements dont il est impossible aux protagonistes de parler parce qu’ils sont vécus avec honte. Il peut s’agir d’évènements vécus avec une telle violence que les participants n’ont pu continuer de vivre qu’en les écartant totalement de leur vie consciente. Ils constituent des évènements indicibles pour ceux qui les ont vécu. Il en résulte des distorsions entre les différents types de communication du parent. Ces distorsions jointes à l’interdit opposé à l’enfant de connaître l’événement en cause peuvent avoir des conséquences dramatiques sur plusieurs générations.

Référence:

-Tisseron S. L’héritage insu : les secrets de famille. Communications 1994 ;59 :231-43.

Mots clés: abus sexuel - divulgation - confidentialité