ETP - Concepts et considérations théoriques : Différence entre versions

De Unaformec
(Quelles sont les techniques éducatives utilisables en ETP individuelle ?)
(En quoi l’ETP se différencie t-elle de l’information du patient ?)
Ligne 20 : Ligne 20 :
  
 
'''Référence''': [http://www.hcsp.fr/explore.cgi/Adsp?clef=106 Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Sandrin-Berthon B. Éducation thérapeutique - Concepts et enjeux.Actualité et dossier en santé publique n° 66. Mars 2009:10-15.]
 
'''Référence''': [http://www.hcsp.fr/explore.cgi/Adsp?clef=106 Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Sandrin-Berthon B. Éducation thérapeutique - Concepts et enjeux.Actualité et dossier en santé publique n° 66. Mars 2009:10-15.]
 +
 +
'''Mots clés''': Éducation du patient [''Patient éducation'']
  
 
==Qu’est-ce que l’attitude éducative ?==
 
==Qu’est-ce que l’attitude éducative ?==

Version du 1 avril 2015 à 15:27

Quel est le principal objectif de l’ETP ?

L’objectif principal de l’éducation thérapeutique du Patient (ETP) est de permettre au patient de gérer au mieux sa ou ses maladies chroniques. Il s’agit de prendre soin de lui-même , et d’être le plus possible autonome dans la gestion quotidienne de sa maladie [1].

Référence: Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Sandrin-Berthon B. Éducation thérapeutique - Concepts et enjeux.Actualité et dossier en santé publique n° 66. Mars 2009:10-15.

En quoi l’ETP se différencie t-elle de l’information du patient ?

L’ETP n’est pas une simple dispensation d’informations, mais elle concerne à la fois le savoir, le savoir-faire et le savoir-être du patient.

Elle repose sur:

- Une attitude (l’attitude éducative)

- Des techniques pédagogiques;

- Un référentiel de compétences que doit acquérir le patient, notamment des compétences de sécurité.

Elle ne se résume pas à des programmes dits « structurés » tels que ceux réalisés dans les services hospitaliers ou dans les réseaux de santé sous la forme de groupes de patients participant à des cycles d’ateliers collectifs, mais elle peut également être réalisée de manière individuelle, par exemple lors de consultations de médecine générale [1].

Référence: Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP). Sandrin-Berthon B. Éducation thérapeutique - Concepts et enjeux.Actualité et dossier en santé publique n° 66. Mars 2009:10-15.

Mots clés: Éducation du patient [Patient éducation]

Qu’est-ce que l’attitude éducative ?

Il s’agit d’une approche centrée sur le patient.

L'attitude éducative est une attitude « ouverte », utilisant des techniques comme celles de l’entretien motivationnel et/ou de la relation d’aide. Elle est un préalable à toute activité éducative, mais elle n’est pas suffisante pour parler d’ETP.

Cette attitude repose sur l’écoute active du patient, sur l’adoption par le soignant d’un état d’esprit, d’une posture, d’une manière d’être au quotidien s’appuyant sur une évaluation partagée des besoins du patient pour sa prise en charge de sa maladie.

Stewart [1] a défini en 1995 les six préceptes de l’approche centrée sur le patient : il s’agissait pour eux d’inciter les médecins dans leur démarche décisionnelle à :

  • explorer la maladie, mais aussi l’expérience de la maladie vécue par le patient,
  • comprendre la personne dans sa globalité subjective, personnelle, psychosociale,
  • s’entendre avec le patient sur le problème, les solutions et le partage de responsabilités,
  • valoriser la prévention et la promotion de la santé,
  • établir et maintenir la relation médecin patient,
  • faire preuve de réalisme.

A partir d’une conception élargie de la maladie, ce modèle propose un mode d’entretien structuré avec le malade très différent du classique « interrogatoire médical » puisqu’il demande au médecin de faire preuve d’empathie, de questionner de façon ouverte et de prendre en compte réellement le vécu de la maladie, les perspectives et les possibilités du malade dans son environnement. Le mode de communication qui en résulte modifie profondément la relation médecin malade. Le modèle « classique » de la relation médecin-malade (le modèle paternaliste) est remplacé par une relation plus équilibrée, dans laquellel le médecin et le patient coopèrent, créent une alliance, et ont pour objectif commun une décision partagée.

Référence: Stewart MA. Effective physician-patient communication and health outcomes: a review. CMAJ. 1995;152(9):1423–33.

Quelles sont les techniques éducatives utilisables en ETP individuelle ?

Un grand principe est, comme dans toutes les techniques pédagogiques modernes (pédagogie constructiviste) de partir des connaissances, des croyances, des attitudes et des comportements des patients[1].

Les questions ouvertes sont la base de cette pédagogie. Par exemple :

- « qu’évoquent pour vous ces résultats d’examen ? » lorsque le patient revient en consultation avec des résultats évoquant une maladie précise, ou destinés au suivi d’indicateurs de sa maladie,

- « que savez-vous de cette maladie ? »

- « des personnes autour de vous ont-elles cette maladie ? » « Quels sont les problèmes qu’elles rencontrent avec cette maladie ? »

- « quelles difficultés rencontrez-vous pour prendre votre traitement ? »

- « en quoi votre maladie vous gêne t-elle pour les actes de la vie courantes ? »

- …

A partir des réponses du patient, il est possible d’ajouter des nouvelles questions pour préciser les dires, et/ou d’apporter des connaissances supplémentaires. Après l’apport de ces connaissances, il est possible d’interroger de nouveau le patient sur ce que ces apports changent pour lui. Ainsi, il est possible de créer des courtes séquences faisant se succéder des questions ouvertes, des apports de connaissances et de nouvelles questions [2].

Pour recueillir les connaissances, les comportements et les attitudes des patients, il est possible d’utiliser des outils comme les auto-questionnaires (calendrier de migraines, enquête alimentaire, échelles d’anxiété et de dépression, …).

Références':

[1] Giordan A, Jacquemet S, Golay A. A new approach for patient education: beyond constructivism. Patient Education and Counseling. 1999;38:61-7.

[2] Rollnick S, Miller W, Butler C. Pratique de l’entretien motivationnel. Communiquer avec le patient en consultation. InterEditions. Paris 2008.

Quelles sont les techniques éducatives utilisables en ETP de groupe ?

En groupe, la dynamique de groupe est un moteur très puissant du changement.

Des techniques comme l’interview de groupe, le brainstorming, la résolution de cas simulés ou apportés par les patients peuvent être utilisés. Plus généralement, les techniques faisant participer le patient sont à privilégier.

Comme pour l’ETP individuelle, le séquençage questions ouvertes-apports notionnels-questions ouvertes est favorable à l’expression des patients et à l’acquisition de nouvelles compétences. La pédagogie active, qui permet de partir des croyances, des connaissances, des attitudes et des comportements des patients permet une véritable interactivité.