Constipation de l'adulte : Différence entre versions

De Unaformec
m (A protégé « Constipation de l'adulte » ([edit=sysop] (infini) [move=sysop] (infini)) [protection en cascade])
(Quand parler de constipation chronique ?)
Ligne 28 : Ligne 28 :
  
 
'''Mots clés''': dyschésie – inertie colique [''dyschezia – colonic inertia''].
 
'''Mots clés''': dyschésie – inertie colique [''dyschezia – colonic inertia''].
 +
 +
==Quelles sont les causes possibles de constipation chronique ?==
 +
 +
'''La constipation est fréquemment multifactorielle pouvant résulter de multiples causes systémiques, neurologiques ou iatrogéniques médicamenteuses'''[1,2].
 +
 +
* '''''Anomalies métaboliques''''' : Diabète – Hypothyroïdie – Hypercalcémie – Hypomagnésémie – Hyperuricémie - Insuffisance rénale chronique - Pseudo-hypoparathyroïdie – Panhypopituitarisme – Phéochromocytome – Glucagonome – Porphyrie.
 +
 +
* '''''Maladies du système nerveux''''': Parkinson - Tumeur ou traumatisme médullaire - Neuropathie périphérique (diabète, alcoolisme chronique) - Accident cérébrovasculaire - Sclérose en plaques…..
 +
 +
*'''''Obstruction mécanique''''' : Compressions – sténoses – adhérences - cancer colorectal – maladies inflammatoires intestinales – anomalies anorectales ……
 +
 +
* '''''Causes diverses''''': sédentarité – grossesse – âge – régime alimentaire - myopathies – maladies systémiques.
 +
La constipation est une manifestation fréquente du syndrome de l’intestin irritable.
 +
 +
* '''''De nombreux agents pharmacologiques''''' ont des propriétés constipantes : Analgésiques - Anticholinergiques - Antidépresseurs et antipsychotiques - Antihypertenseurs - Antiparkinsonniens - Antidiarrhéique - Anticonvulsivants - Antihistaminiques - Antispasmodiques - Chimiothérapie antinéoplasique - Diurétiques - Résines - Agents cationiques (aluminium, sulfate de baryum, bismuth, calcium, fer, mercure, arsenic….). Liste loin d’être exhaustive.
 +
 +
''' première prise en charge d’une constipation chronique repose sur un interrogatoire méthodique en vue d’identifier d’éventuels facteurs favorisants'''.
 +
 +
'''Références''':
 +
 +
[1] [http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14523145 Lembo A, Camilleri M. Chronic constipation. N Engl J Med. 2003;349(14):1360–8].
 +
 +
[2] [https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&ved=0CCEQFjAAahUKEwjO3fXynNbHAhXGbRQKHSMbAVQ&url=http%3A%2F%2Fwww.snfge.org%2Fdownload%2Ffile%2Ffid%2F383&ei=P87lVY7CMsbbUaO2hKAF&usg=AFQjCNE5JHR19rNLfBpu_EzbmiNZKfsOPQ&sig2=KHHUdJwRg18j42c_Hti0aw Piche T, Dapoigny M, Bouteloup C, Chassagne P, Coffin B, Desfourneaux V, et al. Gastroenterol Clin Biol. 2007;31(2):125–35].
 +
 +
'''Qualité de la preuve''': niveau 2
 +
 +
'''Mots clés''' : dyschésie – inertie colique – diagnostic [dyschezia – colonic inertia - diagnosis].

Version du 3 septembre 2015 à 12:14

Projet collaboratif et formulaire pour poster vos questions et/ou vos commentaires

Ce wiki est un projet collaboratif, auquel chacun peut apporter sa pierre, soit par les questions issues de sa pratique pour lesquelles les réponses sont incertaines ou absentes, soit par les réponses qu'il souhaite lui-même apporter.

Vous devez pour cela vous entrer votre question ou votre commentaire en utilisant notre formulaire en ligne ici...

Quand parler de constipation chronique ?

La constipation est un désordre complexe fréquent affectant selon les statistiques entre 2% et 27% des populations occidentales, plus fréquente chez la femme que chez l’homme, respectivement 26% et 34 % des hommes et des femmes âgés. Elle a un impact significatif sur la qualité de vie des patients[1,2].

Il n’y a pas de définition simple de la constipation. Une étude épidémiologique américaine définit la constipation chronique comme une incapacité d’exonération fécale complète et spontanée au moins 3 fois par semaine [1]. Mais cette définition ne recouvre pas toutes les situations. Dans une définition plus large et consensuelle, correspondant aux critères de ROME III, d’autres critères cliniques simples peuvent être retenus : moins de trois selles par semaine, insatisfaction lors de la défécation due soit à des selles peu fréquentes soit à une exonération difficile (efforts de poussée, temps d’exonération anormalement prolongé, selles fractionnées, nécessité de manÅ“uvres digitales….) ou une association des deux (accord professionnel) [3].

Des manifestations de fausses diarrhées (émission d’un bouchon dur suivie de selles liquides après une période plus ou moins longue sans selle) peuvent également être le reflet d’une constipation chronique.

En cas de doute la tenue d’un calendrier défécatoire sur 15 jours pourra être recommandée.

Le caractère chronique de la constipation sera retenu quand les symptômes durent depuis au moins 6 mois (Grade A).

Références:

[1] Lembo A, Camilleri M. Chronic constipation. N Engl J Med. 2003;349(14):1360–8.

[2] Schaefer DC, Cheskin LJ. Constipation in the elderly. Am Fam Physician. 1998;58(4):907–14.

[3] Piche T, Dapoigny M, Bouteloup C, Chassagne P, Coffin B, Desfourneaux V, et al. Gastroenterol Clin Biol. 2007;31(2):125–35.

Qualité de la preuve : niveau 2

Mots clés: dyschésie – inertie colique [dyschezia – colonic inertia].

Quelles sont les causes possibles de constipation chronique ?

La constipation est fréquemment multifactorielle pouvant résulter de multiples causes systémiques, neurologiques ou iatrogéniques médicamenteuses[1,2].

  • Anomalies métaboliques : Diabète – Hypothyroïdie – Hypercalcémie – Hypomagnésémie – Hyperuricémie - Insuffisance rénale chronique - Pseudo-hypoparathyroïdie – Panhypopituitarisme – Phéochromocytome – Glucagonome – Porphyrie.
  • Maladies du système nerveux: Parkinson - Tumeur ou traumatisme médullaire - Neuropathie périphérique (diabète, alcoolisme chronique) - Accident cérébrovasculaire - Sclérose en plaques…..
  • Obstruction mécanique : Compressions – sténoses – adhérences - cancer colorectal – maladies inflammatoires intestinales – anomalies anorectales ……
  • Causes diverses: sédentarité – grossesse – âge – régime alimentaire - myopathies – maladies systémiques.

La constipation est une manifestation fréquente du syndrome de l’intestin irritable.

  • De nombreux agents pharmacologiques ont des propriétés constipantes : Analgésiques - Anticholinergiques - Antidépresseurs et antipsychotiques - Antihypertenseurs - Antiparkinsonniens - Antidiarrhéique - Anticonvulsivants - Antihistaminiques - Antispasmodiques - Chimiothérapie antinéoplasique - Diurétiques - Résines - Agents cationiques (aluminium, sulfate de baryum, bismuth, calcium, fer, mercure, arsenic….). Liste loin d’être exhaustive.

première prise en charge d’une constipation chronique repose sur un interrogatoire méthodique en vue d’identifier d’éventuels facteurs favorisants.

Références:

[1] Lembo A, Camilleri M. Chronic constipation. N Engl J Med. 2003;349(14):1360–8.

[2] Piche T, Dapoigny M, Bouteloup C, Chassagne P, Coffin B, Desfourneaux V, et al. Gastroenterol Clin Biol. 2007;31(2):125–35.

Qualité de la preuve: niveau 2

Mots clés : dyschésie – inertie colique – diagnostic [dyschezia – colonic inertia - diagnosis].