Du 04 septembre 2020 au 09 novembre 2020 : Goutte et risque cardio vasculaire ? Du bon usage des examens biologiques des médicaments et conseils diététiques - S7
Action ANDPC n° 10842000016 S7

La goutte affecte 1 à 2 % des adultes dans les pays développés. C’est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chez l’adulte. Sa prévalence augmente avec l’âge pour atteindre près de 7 % des hommes après 65 ans et 3 % des femmes après 85 ans .
L’hyperuricémie est le principal facteur de risque de la maladie . De nombreuses études ont suggéré que l’hyperuricémie, précurseur de la goutte, mais aussi d’autres arthrites inflammatoires, était associée à une surmortalité toutes causes confondues et susceptible en soi d’aggraver le risque cardio-vasculaire . L’augmentation de sa prévalence pourrait être expliquée par l’augmentation de l’espérance de vie mais aussi par la plus grande utilisation des diurétiques, la modification des habitudes alimentaires et la prévalence des comorbidités comme le syndrome métabolique ou l’insuffisance rénale chronique.
L’acide urique est l’un des déchets que le métabolisme du corps produit normalement. Lorsqu’il y a un excédent, l’acide urique se dépose graduellement dans l’organisme sous forme de cristaux, entre autres dans les articulations. Ces dépôts déclenchent des réactions inflammatoires. L'acide urique est le produit final de la dégradation des purines. Si 60% des purines proviennent de cellules mortes, 35% proviennent de l'alimentation. Il y a un lien étroit entre résistance à l'insuline, aliments riches en purines, hyperuricémie et crise de goutte. Cette hyperuricémie peut être la conséquence d’une production excessive d’acide urique, d’un défaut d’élimination ou même d’une combinaison de ces deux mécanismes. Le régime spécial goutte n'est pas une solution miracle et ne dispense pas de traitement, mais il peut améliorer le quotidien en contrôlant les crises de goutte.
L’histoire naturelle de la maladie suit une évolution en trois étapes. Initialement l’hyperuricémie est asymptomatique. Ensuite les patients vont présenter des épisodes d’arthrite aigue entrecoupées de périodes asymptomatiques de plus en plus courtes. Pour enfin arriver à une arthrite chronique destructive. Cette dernière forme d’arthrite chronique survient en général entre 8 à 10 ans après le premier accès de goutte.
A chacun de ces trois stades les examens biologiques (diagnostic et suivi), les traitements médicamenteux et les conseils diététiques ont tous leur importance sans oublier la bonne adhésion du patient .
Au cours de cette action seront abordés
• les différents examens paracliniques avec la recherche des comorbidités ;
• le traitement de la crise et le traitement de fond hypo-uricémiant ;
• les points clés de la diététique ;
les outils favorisant l’adhésion du patient

Objectifs :
L’objectif général de cette action est de permettre aux participants de s’approprier les données concernant le diagnostic, les traitements de la crise de goutte et les conseils diététiques avant, pendant et après la crise de goutte. En particulier le soulagement de l'accès goutteux (traitement symptomatique), la correction de l'hyperuricémie (traitement hypo-uricémiant) afin d'éviter les récidives et l'arthropathie goutteuse et la prise en charge globale des comorbidités : hyperlipidémie, hypertension, diabète, obésité, intoxications tabagique et alcoolique.

Mots clés : acide urique, douleur, diététique, colchicine

Objectifs spécifiques
A l’issue de cette action les participants doivent être en mesure de :
1. Reconnaître une crise de goutte
2. Rechercher les comorbidités
3. Prescrire à bon escient les différents examens biologiques
4. Lister les traitements de la crise qu’ils soient médicamenteux ou pas
5. Énumérez les traitements de fond hypo-uricémiant et le rapport bénéfices/risques
6. Mettre en place un dialogue d’information avec le patient.

2020 Nouvelle règle de gestion

Les actions de DPC suivies les dimanches et jours fériés ne donneront plus lieu au versement d'une indemnisation pour perte de ressources aux professionnels de santé.

Pour vous inscrire à l'Unaformec

Pour vous inscrire à l'ANDPC



Retour

Sommaire