Du 01 mars 2019 au 31 mai 2019 : Lombalgie aiguë commune : la première consultation - S3

Le plus 2019 en fin de programme : cas clinique rappel des messages clés

Action ANDPC n° 10841900049 S3
Le diagnostic de lombalgie non spécifique dite commune est posé après avoir éliminé une lombalgie spécifique qui est en rapport avec une cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse.
La HAS différencie trois modalités évolutives de lombalgies non spécifiques : aiguë au-dessous de 4 semaines, subaiguë entre 4 et 12 semaines, chronique après 3 mois et récidivantes avec au moins 2 épisodes aigus à moins d’un an d’intervalle.
Les lombalgies communes représentent 90 % des lombalgies prises en charge par les professionnels de santé. La lombalgie chronique ne représente que 7 à 10 % de l’ensemble des patients souffrant de lombalgie non spécifique.
Les lombalgies et lombosciatiques aiguës communes sont pour la plupart prises en charge en médecine générale. D’après l’observatoire de la médecine générale un médecin généraliste voit chaque année pour lombalgie 92 patients âgés de 30 à 70 ans avec une répartition égale homme-femme, chacun consultant une fois et demie, ce qui place la lombalgie au 8e rang des résultats de consultation.
Les différents types de lombalgies ont partout dans le monde depuis plus de 20 ans fait l’objet de recommandations de bonnes pratiques fondées sur des données de haut niveau de preuve .Mais il est partout observé qu’elles ne sont pas suivies.
Globalement ces recommandations comportent pour une lombalgie aigue, une fois fait le bilan clinique, avec ou sans examens complémentaires, pour éliminer fracture, néoplasie, infection et inflammation, de limiter la prescription d’imagerie et d’antalgiques de niveau II et niveau III . Il est conseillé une évaluation de la douleur, une évaluation fonctionnelle et une évaluation de l’état anxieux et/ou dépressif associées à un état des lieux de tous les facteurs agissant sur la douleur dont les facteurs psychosociaux et professionnels.
La prise en charge se doit d’informer, rassurer le patient et tout mettre en œuvre pour éviter le déconditionnement physique . Pour optimiser la remise en mouvement du patient, il convient de connaître des techniques appropriées validées, savoir les conseiller et justifier leur recours1.

Objectifs :
L’objectif général de cette formation est de définir ce qui permet au praticien d’appliquer ces recommandations pour la lombalgie commune aiguë tout en ayant avec le patient une attitude qui le place au centre de la décision.

Objectifs spécifiques
A l’issue de ce programme les participants doivent être capables de :
1. Faire le diagnostic différentiel entre une lombalgie aigue commune et une lombalgie aigue spécifique
2. Identifier les représentations du patient sur la lombalgie, ses craintes de la persistance de la douleur et du handicap, son niveau d’anxiété.
3. Permettre des décisions argumentées et partagées avec le patient présentant une lombalgie aigue commune.
4. Informer le patient sur les bénéfices pour sa lombalgie d’une activité adaptée.

Animateur : Dr COLOMBIER Pierre

Pour vous inscrire à l'Unaformec

Pour vous inscrire à l'ANDPC



Retour

Sommaire