Du 01 avril 2019 au 30 juin 2019 : Pertinence des soins et Helicobacter pylori - S4

Le plus 2019 en fin de programme : cas clinique rappel des messages clés

Action ANDPC n° 10841900051 S4
L’infection à H. pylori est liée à une bactérie qui colonise exclusivement la muqueuse gastrique et dont la transmission est interhumaine . La prévalence de l’infection est de l’ordre de 15 à 30 % en France. Elle a un rôle établi dans le développement des ulcères gastroduodénaux et des cancers gastriques (adénocarcinomes et lymphomes du MALT). Le traitement d’éradication de l’infection a montré son efficacité sur la cicatrisation de l’ulcère et la prévention des récidives ; il est également efficace sur la prévention des adénocarcinomes gastriques et entraîne une rémission durable des lymphomes gastriques du MALT de bas grade. Le traitement d’éradication, fondé sur l’antibiothérapie, a évolué ces dernières années du fait de la progression de l’antibiorésistance, notamment à la clarithromycine.

La HAS ne recommande pas le dépistage systématique de l’infection à Helicobacter pylori en population générale asymptomatique en France .
Chez les sujets asymptomatiques présentant un antécédent familial au 1er degré de cancer gastrique, qui présentent un risque accru de cancer gastrique, et chez les sujets asymptomatiques recevant un traitement par AINS au long cours qui présentent un risque accru d’ulcère gastrique, elle recommande le dépistage et le traitement de l’infection à Helicobacter pylori, en conformité avec le consensus européen Maastricht III .
Qu’est-ce qu’un soin pertinent ? Comment le définir ? Pour la HAS , la pertinence, c’est donner « la bonne intervention de santé, au bon moment, au bon endroit, pour le bon patient ». Comment favoriser son intégration dans les pratiques professionnelles ?
La pertinence des soins permet d’éviter les traitements inadéquats avec des risques potentiels pour les patients et des dépenses inutiles pour la collectivité. D’après Cécile Courrèges, directrice générale de l’offre des soins (DGOS), 25 à 30 % d’examens ou d’actes seraient non pertinents
Par décision du 31 mai 2017 la HAS a élaboré conjointement avec le Conseil National Professionnel d’Hépato-Gastroentérologie, deux fiches de pertinence des soins .

Objectifs :
L’objectif général de cette action est d’inciter le médecin à définir la bonne intervention de santé, au bon moment, au bon endroit et au bon patient.

Objectifs spécifiques
A l’issue de ce programme les participants doivent être capables de :
1. Connaître l’incidence et la prévalence de l’infection par l’Helicobacter pylori.
2. Mettre en place un parcours de soins pertinent dans le cas d’une infection à Helicobacter pylori.
3. Mettre en pratique une démarche diagnostic.
4. Mettre en pratique une démarche thérapeutique.
5. Définir les examens qui révèlent un échec au traitement.
6. Organiser une relation pertinente tant avec le patient qu’avec le spécialiste.

Animateur : Dr COLOMBIER Pierre

Pour vous inscrire à l'Unaformec

Pour vous inscrire à l'ANDPC



Retour

Sommaire