Metz (57) Les 19 janvier, 20 janvier et 09 juin 2018 : Education pour la santé. Partageons. Avec qui pourquoi et comment ? - 3 jours (21 h)
Action ANDPC n° 10841800018 S1

La décision partagée entre le patient et le médecin est devenue aujourd'hui une exigence. Que ce soit à travers les demandes des patients tout comme le présente le « Rapport SAOUT » , ou les différentes lois (Loi sur le droit des malades de 2002, loi HPST de 2009 ), des relations plus équilibrées entre soignants et soignés s’imposent comme une nouvelle nécessité sociétale.
L'empathie, la négociation, la médecine centrée sur le patient sont des termes qui recueillent l'assentiment des soignants et des patients1. Une relation authentique les sous-tend, mais si beaucoup de médecins sont spontanément de « bons communicants », des techniques de communication peuvent aider le partage de la décision et améliorer son confort pour les professionnels.
Cette exigence est renforcée dans la loi HPST, dans son paragraphe sur l’éducation thérapeutique du patient (ETP). Cette ETP repose avant tout sur une attitude, mais aussi sur des techniques pédagogiques, qui utilisent très largement les concepts de communication facilitée au service de l’autonomie du patient et du développement de compétences d’autosoin et d’autoadpatation à sa maladie.
Si la HAS a produit des guides et recommandations concernant l’ETP qui a servi à l’élaboration des procédures d’autorisation de programmes d’ETP par les ARS, elle a développé également la notion d’activité éducatives ciblées, qui sont plus en lien avec l’ETP intégrée aux soins comme la décrit le Haut Comité de santé Publique .
Les compétences des éducateurs en ETP sont l’objet d’un référentiel de compétences publié dans l’arrêté du 31 mai 2013 relatif aux compétences requises pour dispenser ou coordonner l’ETP.
Nous nous appuyons sur ce référentiel pour permettre aux participants à ce programme de DPC de développer leurs propres compétences en ETP, notamment sur la posture éducative, préalable à la mise en œuvre d’une ETP sous la forme d’activités éducatives ciblées ou de programmés autorisés.
Cette première action de trois jours (21 heures) sera la première partie de 40 heures de formation, les 3 jours suivants étant consacrés à la pratique de l’ETP sous la forme de programmes autorisés.

Objectifs :
Objectif général :
Mettre en œuvre une activité éducative ciblée

Objectifs spécifiques :
1. Écouter les propos du patient pour démontrer sa bonne compréhension
2. Écouter et reformuler les propos du patient pour démontrer sa bonne compréhension
3. Reconnaître et accepter l’expression d’émotions et de ressentiments
4. Aider les patients à prendre conscience de leurs représentations de la maladie, de leurs traitements et des obstacles intrinsèques et extrinsèques à des comportements de santé positifs.
5. Définir la posture éducative.
6. Mettre en place avec le patient un plan éducatif sous une forme séquentielle (activité(s) éducative(s) ciblée(s)) en s’aidant d’outils de recueils d’informations remplis par les patients (agenda des crises d’asthme, recueils de glycémies capillaires, recueil alimentaire, …)
7. Construire une séquence éducative d’une activité éducative ciblée (reprenant les 4 étapes de l’ETP de la HAS)
8. Programmer, réaliser et évaluer avec le patient ces actions en s’aidant d’un plan de santé personnalisé co-construit avec lui.
9. Aider le patient à maintenir dans le temps les compétences d’autosoins et d’autoadaptation, les actualiser, les renforcer ou les reprendre en accord avec lui.

Expert et organisateur : Dr Eric DRAHI et Dr Norbert STEYER

Pour vous inscrire à l'ANDPC



Retour

Sommaire