PARIS 17ème Le 22 septembre 2018 : Actualités en imagerie hépatique - (7h) = non Présentiel 3h + formation cognitive de 4h
Action ANDPC n° 10841800046 S1

L’échographie hépatique est l’examen échographique le plus répandu et le plus prescrit. Il a acquis lors des dernières années une place de choix au sein des examens d’imagerie en pratique hospitalière comme en pratique de ville, aussi bien pour les radiologues que pour les échographistes généralistes ou cliniciens.
Dans une série de cinq études incluant 523 participants la sensibilité et la spécificité globale de l’échographie pour détecter une lithiase biliaire étaient respectivement de 73 et 91%. Mais ces études sont de faible qualité méthodologique avec une grande hétérogénéité, les résultats variant considérablement entre elles de 32 à 100% pour la sensibilité et de 77 à 97% pour la spécificité .
L’échographie avec injection de produit de contraste (ECUS) permet de différencier différents types de tumeurs, bénignes ou malignes, dans plus de 97% des cas . Elle est de plus en plus utilisée en routine pour le diagnostic, la caractérisation et la surveillance per et post-thérapeutique des lésions en imagerie hépatique.
Dans la majorité des maladies chroniques du foie il importe de rechercher une fibrose hépatique. Le FibroScan®, technique basée sur l'élastographie impulsionnelle, permet de diagnostiquer et de quantifier de manière non invasive la fibrose hépatique. Dans l'hépatite C chronique, il existe une bonne corrélation entre l'élasticité du foie et le degré de fibrose. Le FibroScan® a également été appliqué dans les autres maladies chroniques du foie telles l'hépatite B, la cirrhose biliaire primitive, la cholangite sclérosante, l'hépatite auto-immune, l'hépatopathie alcoolique, la stéatose, l'hémochromatose, avec des résultats fiables. Il permet, également chez un patient cirrhotique, de quantifier la progression de la cirrhose et d'évaluer ainsi le risque de développer une complication .
Ce programme de DPC a pour intention générale de préciser les éléments physiologiques et sémiologiques pour l’interprétation d’une échographie hépatique standard et les conditions pratiques de réalisation de l’échographie hépatique, ses performances, ses limites et ses pièges.

Objectifs :
L’objectif général est de définir la place de l’échographie au sein des différents examens d’imagerie hépatique.

Objectifs spécifiques
1. Définir les protocoles adaptés à la réalisation d’examens d’imagerie hépatique spécifiques.
2. Identifier les pièges et limites de la réalisation de l’échographie hépatique.
3. Définir la place de l’échographie au sein des autres examens d’Imagerie hépatique.
4. Définir les principaux axes permettant la réalisation d’un compte-rendu type.
5. Identifier les spécificités de l’échographie de la cirrhose.
6. Connaître les principes, apports et limites de l’élastographie hépatique

Expert et organisateur : Dr Jean-Michel CORREAS et Dr Jérôme ROUMY

Pour vous inscrire à l'ANDPC



Retour

Sommaire